Guérasim Luca – La fin du monde

Prendre corps/

je te flore/tu me faune/

je te peau/je te porte/et te fenêtre/

tu m’os/tu m’océan/tu m’audace/tu me météorite/

je te clé d’or/je t’extraordinaire/tu me paroxysme/

[…]

je te lune/tu me nuage/tu me marée haute/je te transparente/tu me pénombre/tu me translucide/tu me château vide/et me labyrinthe/tu me parallaxes/et me parabole/tu me debout/et couché/tu m’oblique/je t’équinoxe/je te poète/ tu me danse/je te particulier/ tu me perpendiculaire/ et soupente /

tu me visible/tu me silhouette/tu m’infiniment/tu m’indivisible/tu m’ironie/

je te fragile/je t’ardente/je te phonétiquement/tu me hiéroglyphe/tu m’espace/tu me cascade/je te cascade à mon tour/mais toi/

tu me fluide/

tu m’étoile filante/

tu me volcanique/

nous nous pulvérisable/nous nous scandaleusement/ jour et nuit/nous nous aujourd’hui même/tu me tangente/je te concentrique/

[…]

prendre corps/

je te marine/je te chevelure/je te hanche/tu me hantes/je te poitrine/je buste ta poitrine/puis ton visage/je te corsage/tu m’odeur/tu me vertige/tu glisses/ je te cuisse/je te caresse/je te frissonne/tu m’enjambes/tu m’insupportable/ je t’amazone/je te gorge/je te ventre/je te jupe/je te jarretelle/je te peins/je te bach/pour clavecin/ sein/et flûte/je te tremblante/tu m’as séduit/tu m’absorbes/je te dispute/je te risque/je te grimpe/tu me frôles/je te nage/mais toi /tu me tourbillonnes/tu m’effleures/tu me cerne/tu me chair cuir peau et morsure […] tu me couvres/et je te découvre/je t’invente/parfois/tu te livres/tu me lèvre humide/je te délivre/je te délire/tu me délire/et passionne/je t’épaule/je te vertèbre/je te cheville/je te cil et pupille/et si je n’omoplate pas/avant mes poumons/même à distance/tu m’aisselle/je te respire/jour et nuit/je te respire/je te bouche/je te baleine/je te dent /je te griffe/je te vulve/je te paupière/je te haleine/je t’aime/je te sens/je te cou/je te molaire/je te certitude/je te joue/je te veine/je te main/je te sueur/je te langue/je te nuque/je te navigue/je t’ombre/je te corps/je te fantôme /

je te rétine/dans mon souffle/

tu t’iris/

je t’écris
tu me penses

Guérasim Luca – La fin du monde

Le magicien lunaire – Max Jacob

Émerge des faunes et des flores

et du fond des lunes bleues

des algues et des météores

puisque tu es plus vif que la lumière

et plus rapide, follet, je t’enverrai dans l’éther

porter mon étreinte.

Mon étreinte est une racine tangente

c’est une étreinte de plante.

Porter l’étreinte à celle qui ne m’attend pas,

et que j’attends.
Emerge du fond des lunes lentes.

Quel génie défunt es-tu ?
Devenu fée

La volonté des morts devient follet

Celui qui t’apporta est-il le dieu des grandes marées

des tempêtes qui donnent la fièvre aux ports

est-il le dieu des guerres et des échauffourées

qui font sortir les esprits rustiques des fourrés ?

Je t’envoie aux mines de diamants

aux dieux pour le pardon

aux esprits pour qu’on m’aide

car vous allez par grappe et par épis

De mon cerveau faites pour vous une ruche

c’est plus beau que d’être riche

Ô mon follet la
Kabbale te dessine

et te voici rôdant sur mon papier

avec tes airs d’assassin d’assassine

et ton sourire de grâces en acier.

Max Jacob – Le magicien lunaire

Photographie : Juliet Berto dans Céline et Julie vont en bateau de Jacques Rivette.

Les danses nocturnes – Sylvia Plath

Les danses nocturnes

Un sourire est tombé dans l’herbe.
Irrattrapable!

Et tes danses nocturnes, où iront-elles
Se perdre. Dans les mathématiques?

De tels bonds, des spirales si pures –
Cela doit voyager

Pour toujours de par le monde, je ne resterai donc pas
Totalement privée de beauté, il y a ce don

De ton petit souffle, l’odeur d’herbe
Mouillée de ton sommeil, les lys, les lys.

Leur chair ne tolère aucun contact.
Plis glacés d’amour-propre, l’arum,

Le tigre occupé de sa parure –
Robe mouchetée, déploiement de pétales brûlants.

Tes comètes
Ont un tel espace à traverser,

Tant de froid et d’oubli.
Alors les gestes se défont –

Humains et chauds et leur éclat
Saigne et s’émiette

À travers les noires amnésies du ciel.
Pourquoi me donne-t-on

Ces lampes, ces planètes
Qui tombent comme des bénédictions, des flocons –

Paillettes blanches, alvéoles
Sur mes yeux, ma bouche, mes cheveux –

Qui me touchent puis disparaissent à tout jamais.
Nulle part.

Sylvia Plath – Ariel

Petit rappel du prochain cabaret Hexen, aujourd’hui, le 7 mai 2020 à 17h

Bonjour !

J’espère que vous allez bien. Revoici les codes pour se connecter à notre Visioconférence-Cabaret d’aujourd’hui jeudi 7 mai à 17h :

REVUE HEXEN vous invite à une réunion Zoom planifiée.

Sujet : Revue Hexen
Heure : 7 mai 2020 05:00 PM Paris

Participer à la réunion Zoom
https://us04web.zoom.us/j/79625570410

ID de réunion : 796 2557 0410

A tout à l’heure, je l’espère !



© Vassily Kandinsky Couple à cheval (1906)

REPORT//Lancement du livre Le Vide Intime d’Ivan de Monbrison, prévu le 17 mai 2020

Jour important et singulier, oui, nous devions le dimanche 17 mai 2020, jour de lecture et de liberté poétique, Ivan de Monbrison et toute l’équipe d’Hexen, vous présenter Le Vide Intime, première publication des éditions Hexen. Ce sera reporté très, très vite vite. Je sais que l’impatience vous ronge. Cela se déroulera comme prévu partir de 17h.

C’est une grande fierté et nous vous espérons nombreuses et nombreux !

A tout bientôt.

Couverture du numéro 2 de la revue Hexen

Couverture définitive du numéro 2 de la revue Hexen, photographie signée Ruth Nahoum. Disponible le 1er mai 2020.
© Ruth Nahoum

Sommaire du numéro 2 de la revue Hexen

Avant tout, toutes nos pensées vives à vos proches en cette période affreusement douloureuse.

Le numéro 2 de la revue Hexen sera en librairie et en ligne le 1 mai 2020.

Voici le sommaire :

  • Couverture de Ruth NAHOUM
  • Textes et images de :
  • Valéry MEYNADIER
  • Eric DUSSERT
  • Jean-Marc FLAPP
  • Daniel CABANIS
  • Joséphine LANESEM
  • Lilas BASS
  • Adrien LHOSTE
  • Claire GILLIE
  • Marine GIANGREGORIO
  • Ivan de MONBRISON
  • Paul ELISIA
  • JeanDo CARDI
  • Angéla FORTIN
  • Viviane CAMPOMAR
  • Lila LAKEHAL
  • Petit-ETRE
  • Virginie FOLOPPE
  • Lisa SANTOS SILVA
  • Jane MIRO
  • Evegue-Riek GEVAMAGDALA
  • Dominique BERTRAND
  • Jos VOLPE
  • Robert FERRILET
  • Etienne-Marie DUSSAP
  • Jean-René VIF
  • Giulia MAUDE
  • Ruth NAHOUM
  • Patricia ROSNAY
  • Jean-Eric MANDENGUE
  • James FLEANN
  • Félix FENEON

TOUTES les ventes de la revue seront intégralement reversées aux services hospitaliers.

Dès la sortie de la période de confinement, un spectacle du Cabaret Hexen aura lieu dans le 5e arrondissement de Paris. D’ici là, restez chez vous, protégez ceux que vous aimez. On se reverra vite, c’est évident. Courage et merci encore de vos messages de soutien.

miro juan

© Joan Miró

22 mars 18h : CABARET HEXEN présente « La morsure de l’ange » /ANNULE

Lecture de (et par) Valéry Meynadier avec Dominique Bertrand (flutes, percussions, mandole), Miguel Coelho (piano) Jean-Éric Mendengue (trompette), Charlie LDC au Babilo (9 rue du Baigneur – M. Jules Joffrin).

 » Votre secret n’est un secret pour personne
C’est juste un secret pour les mots
Il ne rentre dans aucune phrase, aucun point pour lui
Alors vous le chantez,
Et derrière la colère du monde se prend à rêver. »

– V.M. –

valery meynadier dominique bertrand bab ilo

Photo prise lors du dernier spectacle au Scénobar (V.Meynadier et D.Bertrand)