Présentation du sommaire du numéro 3 de la revue Hexen

Auparavant « patchwork » selon l’expression d’Eric Dusssert, la revue Hexen se scindera désormais en cinq parties :

  • eXcritures proposera des textes marqués au fer rouge, une écriture du dehors, qui cherche le dehors, des mots qui poussent d’entre les murs, d’entre les dents.
  • eXpositions sera dédiée aux arts visuels, marginaux, expérimentaux ; aux scènes ouvertes, claires, obscures.
  • réfleXions portera sur les connaissances singulières et occultes.
  • eXquises/eXtrêmes regroupera des écrits qui auront pour référence la superbe phrase de Nora Mitrani : « les représentations érotiques, si elles ne provoquent pas le vertige ou les larmes, sont méprisables« .
  • eXilée mettra à l’honneur une personnalité, littéraire ou artistique, injustement oubliée. Parce que née au mauvais moment, au mauvais endroit et souvent portant une voix dérangeante.

Voici donc un avant-gout du prochain numéro d’heXen. D’ici quelques jours, nous vous détaillerons la liste des auteurs participant à cette aventure.

Belle nuit et merci infiniment de vos messages de soutien !

Aujourd’hui 1er mars au SCENOBAR

CE SOIR, à partir de 17h, dimanche 1er mars, scène littéraire et musicale (6 Rue Victor Letalle, 75020 Paris, métro Ménilmontant, ligne 2), au cœur du SCENOBAR (merci de nous accueillir !).  Et au plaisir de vous y retrouver !
revue hexen le scenobar cabaret

© Le scenobar

 

Rose au cœur violet

« Scandale. – Dévoilement brusque, à des fins de provocation ou de défi, de ce que la société et la morale conventionnelle ne tolèrent que camouflés : les parties dites honteuses du corps humain, l’exploitation de l’homme par l’homme, l’existence de la torture, mais aussi l’éclat trop insoutenable d’un être en décalage avec son environnement. »

Nora Mitrani, catalogue de l’exposition EROS, Lexique succinct de l’érotisme, 1959

Nora Mitrani by Fernando Lemos
© Fernando Lemos