Auberge – Pierre Reverdy

Auberge Un œil se fermeAu fond plaquée contre le mur la pensée qui ne sort pasDes idées s'en vont pas à pasOn pourrait mourirCe que je tiens entre mes bras pourrait partirUn rêveL'aube à peine née qui s'achèveUn cliquetisLes volets en s'ouvrant l'ont abolieSi rien n'allait venirIl y a un champ où l'on pourrait encore... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑