Petit rappel du prochain cabaret Hexen, aujourd’hui, le 7 mai 2020 à 17h

Bonjour !

J’espère que vous allez bien. Revoici les codes pour se connecter à notre Visioconférence-Cabaret d’aujourd’hui jeudi 7 mai à 17h :

REVUE HEXEN vous invite à une réunion Zoom planifiée.

Sujet : Revue Hexen
Heure : 7 mai 2020 05:00 PM Paris

Participer à la réunion Zoom
https://us04web.zoom.us/j/79625570410

ID de réunion : 796 2557 0410

A tout à l’heure, je l’espère !



© Vassily Kandinsky Couple à cheval (1906)

Couverture du numéro 2 de la revue Hexen

Couverture définitive du numéro 2 de la revue Hexen, photographie signée Ruth Nahoum. Disponible le 1er mai 2020.
© Ruth Nahoum

Sommaire du numéro 2 de la revue Hexen

Avant tout, toutes nos pensées vives à vos proches en cette période affreusement douloureuse.

Le numéro 2 de la revue Hexen sera en librairie et en ligne le 1 mai 2020.

Voici le sommaire :

  • Couverture de Ruth NAHOUM
  • Textes et images de :
  • Valéry MEYNADIER
  • Eric DUSSERT
  • Jean-Marc FLAPP
  • Daniel CABANIS
  • Joséphine LANESEM
  • Lilas BASS
  • Adrien LHOSTE
  • Claire GILLIE
  • Marine GIANGREGORIO
  • Ivan de MONBRISON
  • Paul ELISIA
  • JeanDo CARDI
  • Angéla FORTIN
  • Viviane CAMPOMAR
  • Lila LAKEHAL
  • Petit-ETRE
  • Virginie FOLOPPE
  • Lisa SANTOS SILVA
  • Jane MIRO
  • Evegue-Riek GEVAMAGDALA
  • Dominique BERTRAND
  • Jos VOLPE
  • Robert FERRILET
  • Etienne-Marie DUSSAP
  • Jean-René VIF
  • Giulia MAUDE
  • Ruth NAHOUM
  • Patricia ROSNAY
  • Jean-Eric MANDENGUE
  • James FLEANN
  • Félix FENEON

TOUTES les ventes de la revue seront intégralement reversées aux services hospitaliers.

Dès la sortie de la période de confinement, un spectacle du Cabaret Hexen aura lieu dans le 5e arrondissement de Paris. D’ici là, restez chez vous, protégez ceux que vous aimez. On se reverra vite, c’est évident. Courage et merci encore de vos messages de soutien.

miro juan

© Joan Miró

Claire Gillie

« Chut ! » ! Ce doigt qui barre les lèvres, sur quel secret va-t-il clore la bouche ? C’est un doigt qui divise le lieu même de la parole, divise le lieu par où un sujet ne va donc plus pouvoir dire « qu’à moitié ». Doigt de l’interjection impérative et interdictrice, il intime l’ordre de passer la parole sous silence. Mise à l’index de la voix, c’est cependant un cri d’appel par le vide, une mise à l’isolement : coup de grâce porté au temps suspendu entre soi et l’autre, advenue d’un silence qui dénonce le silence de l’innommable. Cet innommé tenu secret invite le sujet qui le porte à mettre sa voix en sourdine, sotto-voce, au risque de l’envoyer aux oubliettes. La voix alors aphoniée ou dysphonique prend l’aspect chuchoté de la voix du secret, faisant paradoxalement tendre l’oreille à l’autre. C’est comme si un secret transpirait par tous les pores de la parole trouée. Voix « mise au trou » en quelque sorte…

De la voix, Claire Gillie a fait un thème électif de réflexion, s’étant mise, au service de « la voix », de longue date. Faisant de ses interventions et de ses journées internationales voix/analyse de véritables « concerts Pasdeloup » analytiques de la voix  !

Son trajet est en résonance avec l’intérêt de la psychanalyse pour la voix, depuis le savoir de l’inconscient. Son travail fait entrer en résonance un treillis de son parcours qui va de la musicologie (elle est professeur agrégé) à l’anthropologie psychanalytique (elle est Docteur en anthropologie psychanalytique de Paris 7), en passant par la sociologie et l’ethnomusicologie (CNRS). Ce qui peut paraître un « grand écart » se démontre comme une nécessité, justement à travers cette mise en série de ses interventions et écriture. Un tournant   dans sa recherche est la rencontre de Michel Poizat, qui fut membre de l’équipe « Psychanalyse et pratiques sociales », unité de recherche associée CNRS/ Université de Picardie puis Paris-7  – dans le sillage de laquelle Claire Gillie a inscrit son propre travail, prolongeant ainsi ce qui marque indéniablement une référence dans l’appropriation psychanalytique de l’objet vocal. Dans ce travail d’auteur, sourd une visible délectation prise au mot et au fait rare – comme une quête de cet incorporel sensuel qu’est la voix.  Et de ce cœur aphone de la voix sans lequel les destins et avatars de la voix demeureraient inaudibles » [d’après la préface de PL Assoun à son ouvrage Voix Eperdues édité chez Solipsy].

Elle s’inscrit d’autre part dans la transmission de la psychanalyse, puisqu’elle Psychanalyste, Membre d’Espace Analytique (A.M.E.a) et de la FEP (Fondation européenne pour la psychanlyse), Chercheur associée au Laboratoire CRPMS de Paris 7, responsable du D.U. Voix et Symptômes, Psychopathologie et clinique de la Voix à Paris 7.

Traductrice dans la collection Psychanalyse et Religion dirigée par Paul-Laurent Assoun au éditions du Cerf (Freud, Pfister), elle dirige également la collection Voix & Psychanalyse chez Solipsy qui comporte à ce jour une douzaine de publications.

Présidente du CRIVA, Cercle de Recherche International Voix Analyse qu’elle a fondé, elle organise des rencontres mettant les souffrances vocales à l’épreuve de la psychanalyse. Car le sujet cédant à l’injonction de l’éclipse vocale nous invite à faire avec lui, sur la pointe des pieds, le trajet qui le mène de son secret de sujet parlant à l’énigme de sa vérité. Nous rappelant que nous ne sommes que des passagers clandestins de notre propre parole.

Texte publié dans le numéro 1 de la revue Hexen : L’OEIL AU POING.

Sommaire du premier numéro de la revue Hexen

Au sommaire du numéro 1 de la revue Hexen, nous retrouvons :

Valéry Meynadier || La nuit fossile ___ 9
Joséphine Lanesem || Récits de rêve ___ 25
Lila Lakehal || Le rêve de la femme du pêcheur ___ 31
Dominique Bertrand || C’est la mer ___ 39
Ana Orozco || Je défais la laine ___ 45
Jean-Raphaël Priecouverture albert woda projet1to || Le Sang danse ___ 49
Robert Férillet || Nostalgie de l’infundibuliforme ___ 55
Théasar du Jin || Carnets du misanthrope ___ 59
Włodzisław Szczur || Mathématique du néant ___ 63
David Nadeau || L’art sonore patasurréaliste ___ 69
Lila Lakehal || A propos de Lyoum (en ce jour) ___ 79
Claire Gillie || L’oeil au poing ___ 87
Valéry Meynadier || Le Dit d’Eurydice ___ 93
Francine Charron || Ta voix qui s’est fendue ___ 103
Petit-être || La quête d’encre et d’aimant ___ 111
David Nadeau || Officiers de la Quinte Essence ___ 129

Couverture : Albert Woda, Couple

Illustrations : Dominique Bertrand, Béatrice Bodio, Deborah
Chevalier
, Raphaël Custodis, Gemma Ferron, Daniel Gardner,
Claire Gillie, Mattheus Greuter, Hokusai, Lila Lakehal, Valéry
Meynadier
, Stefan Michelspracher, David Nadeau, Petit-être,
Ivanov Veliza, Albert Woda.