Voix de Susan Sontag

« Je crois […] que le monde devrait accueillir les marginaux. Une des premières vertus d’une société juste devrait être d’autoriser ses membres à être des marginaux.
D’une façon ou d’une autre, des gens devraient toujours avoir la possibilité de se tenir à l’écart, sur le bord de la route. D’ailleurs, avant, beaucoup de personnes choisissent de vivre en marge sans que cela dérange les autres. C’était une bonne chose. Nous devons non seulement accepter les êtres et les états de conscience à la marge, mais aussi les déviants et ceux qui sortent du commun. Je suis à fond pour les déviants ! Evidemment, tout le monde ne peut pas être marginal. Il est clair que la plupart des gens doivent choisir des modes de vie centrés. Mais au lieu de devenir de plus en plus bureaucratique, standardisée, oppressante et autoritaire, pourquoi notre société n’autorise-t-elle pas davantage de gens à être libres ? »

« Bien que l’appareil photo soit un poste d’observation, il y a dans l’acte photographique plus que de l’observation passive. Comme le voyeurisme érotique, c’est une façon d’encourager, au moins tacitement, souvent ouvertement, tout ce qui se produit à continuer de se produire. »

« La dépression est la mélancolie sans ses charmes — l’animation, les crises. »

« J’envie les paranoïaques ; ils sentent vraiment que les gens font attention à eux. »

« Le mensonge est un moyen élémentaire d’autodéfense. »

« L’écrivain est soit un ermite, soit un délinquant guidé par sa culpabilité, soit les deux… Souvent les deux. »

Susan Sontag (Fragments)