Visage d’Henri Michaux

Une flamme de zéphyr, une flamme venant d’un
poumon chaud et ensanglanté,
Une flamme en un mot.

Ruine au visage aimable et reposé,
Ruine pour tout dire, ruine.

Ne pesez pas plus qu’une hune et tout ira bien.
Une hune dans le ciel, une hune de corsage.
Une et point davantage,
Une et féminine,
Une.

Henri Michaux – Chaînes enchaînées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s