Daniel Cabanis

Daniel Cabanis est né en 1956. Il est plasticien, éditeur spécialiste en copy-art et livres d’artistes.

Egalement auteur de L’Amour à l’écossaise, « roman-photo sans photos dont la trame narrative reprend les spongieux motifs d’un peignoir écossais ». Agitateur de mémoire(s), il tient un Catalogue des pense-bêtes idiots. Il est aussi l’inénarrable Corbo de ventscontraires.net, revue collective du Théâtre du Rond-Point dirigé par Jean-Michel Ribes.

Son texte illustré Disons que Marthe est morte est au sommaire du numéro deux de la revue Hexen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :