Valéry Meynadier

Épileptique dès l’adolescence. Auteure. Art-thérapeute. Le haut mal s’en est allé (naturellement, sans neuroleptique), l’écriture est restée. L’un & l’autre correspondent toujours. Trait d’union, je suis, entre le soin & la créativité, entre la cicatrice & la signature.

J’écris parce que l’innommable me regarde. Depuis des lustres, j’anime des ateliers en prison, au sein d’hôpitaux psychiatriques: dans des milieux sans milieu.
Écrire c’est répondre aux détenues (s) qui détiennent, le passage à l’acte, & qui demandent pourquoi ? Écrire, c’est tenter de répondre, sans jamais y arriver. Souvent, mon stylo se transforme en rocher, Sisyphe est mon ami.

Textes publiés dans le numéro 1 de la revue Hexen : LA NUIT FOSSILE et LE DIT D’EURYDICE.

Valéry Meynadier / Maison des écrivains et de la littérature
La Maison des écrivains et de la littérature, Ligne 13 Communication, Gersende Hurpy
Fiche de l’écrivain Valéry Meynadier / La Maison des Écrivains et de la littérature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :