Jacques Rigaut, le suicidé magnifique

« Lors de la sonorisation de son film [Emak Bakia : « Fichez-moi la paix ou « Laissez-moi tranquille »], Man Ray choisit de ne pas mettre de musique sur les images où apparaît Rigaut, dans l’intention de donner une tonalité dramatique à cette séquence. Muette ou sonorisée, la fugace figuration de J. R. se révèle bouleversante. Rigaut descend du taxi avec une valise si petite qu’on l’imagine vide ou remplie d’objets insignifiants comme ceux qu’il collectionne. C’est l’image d’un homme las à la démarche chaloupée qui retrouve son foyer après un long voyage. Rigaut regarde vers le haut, cherchant un visage familier qui guetterait son arrivée, mais les fenêtres de la façade sont désespérément vides de toute présence humaine. Sa silhouette en contre-jour se détache telle une ombre quand il pousse la porte d’entrée de l’immeuble. Le plan suivant montre la valise ouverte avec les cols de chemise que Rigaut déchire rageusement pour les jeter sur le sol, où ils effectuent une farandole dans l’air. La caméra effectue ensuite un travelling, on découvre le visage de Rigaut, crispé, voire agacé, les dents serrés. De sa main droite, il arrache le col de sa chemise, comme s’il manquait d’air. Au même moment, à l’arrière-plan, un homme entièrement vêtu de noir entre dans la pièce en enlevant son chapeau, puis disparaît derrière un rideau. Coupez ! »

Jean-Luc Bitton, Jacques Rigaut, le suicidé magnifique, préface d’Annie Le Brun, Gallimard, 24-10-2019.

jean luc bitton annie le brun jacques rigaut le suicidé magnifique gallimard revue hexen

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s