Je serai ta cage et ta forêt

« Ces temps-ci j’ai une aventure. Elle s’appelle Hélène. Élève alerte bien que distraite, sage bien que sauvage. De silhouette, elle semble un garçon, grande et svelte, musclée et élastique. Presque mon corps d’autrefois. Et le visage aussi, presque le même, car j’avais un visage de fille – doux, délicat, imprécis. Hélène fait la roue et des saltos autour de moi, se blottit dans mon ombre pour lire et dormir, embrasse mon tronc et croit embrasser l’univers. Mes fruits violets tachent sa langue et ses lèvres, ma sève reste visqueuse sur ses doigts et ses cils, mon écorce écorche ses paumes et ses chevilles, mon odeur emportée par son souffle va froisser le feuillage rose et souple de ses poumons.

Un long ruban retient à la taille sa robe trop large et une barrette papillon quelques mèches folles sur son front. Un parfum de jasmin vient de ses oreilles, ses poignets et son cou. Pour moi, il y a deux types de charme féminin. Les roses et les jasmins. Les roses rient et les jasmins rêvent. Les roses savent et les jasmins pensent. Les roses réjouissent et les jasmins enivrent. Hélène est un jasmin. »

Joséphine Lanesem, Je serai ta cage et ta forêt, éditions Bookelis, 2016 & Trésors et Trouvailles aux éditions Abrüpt, 2019

Voir aussi : Nervures et entailles, « l’atelier à ciel ouvert » de Joséphine Lanesem.

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s