Au Jardin des Tarots

“En tirant sur moi, je tirais sur la société et ses injustices. En tirant sur ma propre violence, je tirais sur la violence du temps. ”

« Je montrerais tout. Mon coeur, mes émotions. Vert – rouge – jaune – bleu -violet. Haine – amour – rire – peur – tendresse. »

« Comme le phénix qui pour renaître a besoin de passer par le feu destructeur, j’avais besoin d’être EN FEU pour me sentir libre et qu’une part de moi-même tombât en cendres comme dans quelque sacrifice païen. Et ce désir en moi de voler tel un oiseau pour découvrir l’infini… J’ai préféré l’intensité à la longévité. Ma vie amoureuse aussi bien que mon art seraient rituellement sacrifiés sur l’autel du feu éternel. »

Niki de Saint Phalle

© Lothar Wolleh

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s